Zénètes

Les Zénètes sont un groupe de tribus amazighe de l'époque médiévale dont descendent plusieurs tribus amazighs actuelles. Les Zénètes ont formé plusieurs royaumes qui ont eu pour capitale Tlemcen, Sidjilmassa ou encore Fès. L'historien musulman Ibn Khaldoun en fait avec les Masmouda et les Sanhadja, un des trois grands groupes berbères de l'ère musulmane. Les zénètes descendent d'après Ibn Khaldoun de Madghis, nomades qui habitaient les plaines du Maghreb. Leur histoire est celle d'une lente migration d'est en ouest au Maghreb, puis vers le nord en Espagne.

Il suffit pour illustrer cela de suivre le parcours des Louwata : Nommés « Libous » par les Égyptiens et « Loubim » dans la Genèse ils donnent leur nom à la Libye. Il s'agissait certainement d'une grande confédération peuplant la Cyrénaïque, la Tripolitaine ainsi que la partie du Sahara située au Sud de ces régions. À l'époque du Bas Empire Romain les Levathae se révèlent tellement pénibles qu'il faut construire un limès pour les contenir. Après la reconquête byzantine ces Levathae font l'objet d'une description de la part de Corripus dans la Johannide. On y découvre des amazighes usant du chameau au lieu du cheval et adorant Gurzil, un dieu taureau ainsi qu'une divinité martiale masculine nommée Sinifer. Les Arabes les nomment Louata et d'ailleurs Ibn Battûta de Tanger, dans l'introduction de son récit de voyage, ne manque pas de signaler qu'il fait partie de cette tribu par son père.

Les Zénètes essaiment dans tout le Maghreb notamment dans l'Aurès, dans l'Ouarsenis, dans le Rif, dans le Nord du Moyen-Atlas. L'Andalousie accueille également un énorme contingent de Zénètes qui peuplent des régions entières du Centre et laissent des traces dans la toponymie, la culture (le cheval Genet ainsi que la Jineta une manière de le monter) et la population espagnole. Les Zénètes sont à l'origne de plusieurs dynasties musulames comme celles des Banou Ifren et des Maghraoua avant les Fatimides de la tribu Kottama et avant les Almoravides de la tribu des Sanhadja. Après les Almoravides, on retrouve les plus grandes dynasties Zénètes comme celles des Mérinides et des Abdelwadides de 1300 à 1397.

Origine d'après Ibn Khaldoun

Mais, selon Ibn Khaldoun, l'origine des zénètes est bérbère fils de Madghis,..., fils d'Amazigh jusqu'à Cham le fils de Noé. Donc ils n'ont aucun lien avec Abraham et les semites. Aussi les noms des tribus Zénètes sont bérbères.

Et aussi toujours selon Ibn Khaldoun, les zénètes ont un divin du nom de Saleh:

''La race berbère a aussi produit des devins, dont un des plus fameux était Mouça Ibn Saleh. Ce divin est de la tribu des Ouled Ifren ou Ouled Maghraoua ou Ghomer. On a de lui des sentences fatidiques rédigées en forme de vers et dans le patois du pays. Elles renferment un grand nombre de prédictions, dont la plupart se rapportent à l’empire et à la domination que les Zenata devaient obtenir en Maghreb. Les hommes de cette race se sont trans¬mis les vers d’Ibn Saleh, qui, à les en croire, avait été un saint (ouéli) ou bien un devin. Quelques uns d’entre eux prétendent qu’il fut prophète, parce que, d’après leur opinion, il vivait longtemps avant l’hégire . Dieu sait ce qui en est.'' Les Prolégomènes d'Ibn Khaldoun.

Selon Ibn Khaldoun, le grand sociologue et historien de cette époque 1332 à1406, dira que les zénètes était nomade et chaque tribu zénète avait son territoire pendant l'ère musulmane en Afrique du Nord. Toujours d'après Ibn Khaldoun, les trois grandes tribus des Zénètes sont:

Dejrawa tribu de la Kahina. Ils vont être presque exterminé par les attaques Arabe. Maghraoua vient en deuxème position, elle aussi va subir beaucoup de pertes humaines( presque l'extinction). Les Banou Ifren sont en troisième position selon Ibn Khaldoun. Eux aussi vont perdre beaucoup de les leurs( presque l'extinction).

Selon Ibn Khaldoun, la première race Zénète est les deux tribus Maghraoua et Banou Ifren qui ont bati une dynastie. Selon Ibn Khaldoun la deuxième race comme il le dit des zénètes sont les Mérinides et les Abdelwadides, deux grandes dynasties. Enfin la dynastie Wattassides se formera après la mort d'Ibn Khaldoun.

L'esprit national était plus fort chez les Sanhadja et les Kottama, les Houwara et les Maknassa que chez les Zénètes. Le nombre aussi était plus grand chez ces quatres tribus que les Zénètes selon Ibn Khaldoun.

Sources Initiales: Wikipedia

Categories: Tribus