Youssef Ibn Tachfin

Youssef Ou Tachfine (langue amazigh), ou Youssef Ibn Tachfin (1006-1106) aussi nommé Yussuf Ibn Tashfine premier émir de la dynastie amazighe des Almoravides, qui règnera sur le Maroc actuelle, la Mauritanie, le Sénégal, une grande partie de l'Espagne et du Portugal et l'ouest de l'Algérie jusqu’en 1147. Youssef ne parlait que l'amazigh, il n'avait jamais appris à lire.

Youssef Ibn Tachin était un cousin de Abu Bakr Ibn Omar le fondateur de l'empire almoravide encore en construction, il était son lieutenant, et à sa mort, après l'avoir avant contraint à l'exil dans le sahara, il reprend le flambeau de la conquête et s'institue commandeur des croyants. En 1062, il fait édifier la ville de Marrakech, qui donnera bien plus tard son nom au Maroc. Très vite Marrakech, devint un important centre commercial, culturel et religieux pour l'ensemble de l'Afrique du nord occidental, l'Andalousie et une partie de l'Afrique noire. En effet grâce à sa position stratégique, au croisement d’importantes routes commerciales (or et ivoire), la ville se développera rapidement et deviendra une capitale impériale prospère et très influente. Youssef Ben Tachfine continuera les travaux d'édification de la ville, fora les puits, favorisa la tenue hebdomadaire d'un grand marché rural, organisa une armée à laquelle il incorporera des chrétiens et des Noirs, mit sur pied une administration, créera un atelier monétaire… . C'est à partir de Marrakech que Youssef Ibn Tachfine mènera ses campagnes, notamment en Espagne. Il réalisa, entre 1063 et 1082, l'unification du Maroc et de l'Ouest Algérien.

En 1086, il fut appelé en Espagne par les reyes de taifas, principautés indépendantes, que menaçaient les progrès de la reconquête chrétienne (Reconquista). Le 2 novembre 1086, Ibn Tachfine battait à Sagrajas (Zallaka) Alphonse VI de Castille, qui avait enlevé Tolède aux musulmans l'année précédente. Entre 1090 et 1094, Ibn Tachfine, en conquérant les reyes de taifa, rétablit l'unité de l'Espagne musulmane. Les souverains Almoravides, se déclarant princes des musulmans, reconnaissaient cependant le califat Abbasside. Son œuvre militaire fut la condition qui avait retardé de près de trois siècles la chute de l’Al-Andalus; sans lui elle n'aurait pas assisté à l’éclosion d’esprits tels que : Ibn Rochd, Ibn Tofail, Ibn Baja, Ibn Arabi, Ibn Khaldoun, ou Ibn el Khatib. Ibn Tachfine et les Almoravides, régnant de 1055 à 1147, vinrent mettre un terme à la phase de crise des derniers Idrissides ; à l’époque, l’Islam avait déjà plus de trois siècles de présence au Maroc et le rite malékite avait été introduit par Darras Ibn Ismaïl al Fassi mort en 959. En défendant Al-Andalus, en rattachant les territoires des "reyes des taifas" au Maroc, Youssef Ibn Tachfine avait scellé l’union politique et permis la libre circulation des hommes et des idées entre les deux rives du détroit.

Tachfine mourut selon la tradition à l'âge de 100 ans en 1106. Son mausolée se trouve à Marrakech.

Wikimazigh

Précédé parYoussef Ibn TachfinSuivi par
Abu Bakr Ibn Omar1071-1106Ali Ben Youssef
Cet article fait partie de la page consacré aux : Almoravides