Vermina

Vermina ( En punique Wrmnd, en grec Ouerminas et en latin Vermina.) est le fils de Syphax, roi des Massaessyles, peuple de l'ouest de la [[Numidie]]]]. Il est mentionné, pour la première fois, en 204 avant J-C., comme successeur de son père alors en guerre contre Masinissa, roi des Massyles.

Le monnayage Massaessyles émis au nom de Vermina et le temoignage de Tite Live (XXXI 19,5;XXXVII 53.22) semblent indiquer qu'une partie du royaume paternel fut laissée à Vermina probablement jusque vers 192 avant J-C. Les monnaies de Vermina en argent et bronze offrent un portrait imberbe et un cheval au galop et portent la légende neopunique: Wrmnd hmmlkt ( Vermina le roi)

En 203 avant J-C., lors de la bataille des Grandes Plaines, les armées de Masinissa et les Romains vainquirent la coalition de Syphax et des Carthaginois. Après la défaite et la capture de son père, Vermina continua à être fidèle aux Carthaginois. Il rejoint Hannibal peu après son arrivée en Afrique, mais ne participa pas directement à la Bataille de Zama de 202 avant J-C.. Il arrive après la bataille à la tête d'une armée considérable, mais il est attaqué et défait par les Romains qui lui infligent de lourdes pertes. Près de quinze mille de ses hommes furent massacrés et environ douze mille furent faits prisonniers. Vermina réussit cependant de justesse à s'échapper avec quelques-uns de ses cavaliers. En 200 av. J-C., il envoie un ambassadeur à Rome demandant la rémission. Le sénat envoie alors des commissaires pour définir les conditions et conclure la paix. Les territoires de Vermina, correspondant à l'ouest de la [[Numidie]]]], tombent sous contrôle de Masinissa, la [[Numidie]]]] est alors alors unifiée. Vermina est donc le dernier roi Massaessyles.

Référence:

H.G.Horn-C.B.Ruger (ed.), Die Numider, Koln 1979, p.50-51,188-191