Thuburnica

En latin Thuburnica, en grec Thoubournika. Aujourdhui, Sidi Ali-Bel-Kassem, un bourg dans le Nord-Ouest de la Tunisie, situé au nord de Ghardimaou, une région où l’on écrivait la langue Libyque jusqu’au IIe siècle après J-C. Les fouilles ont révélé la présence d’un temple de Baal-Saturne, précédé d’une aire sacrée entourée d’une colonnade et contenant un grand autel de sacrifices. En dehors du temple proprement dit s’étendait le champ d’urnes funéraires et des stèles, les unes néo-puniques, figures et portant parfois des inscriptions néo-puniques ou grecques; les autres romaines anépigraphes ou inscrites. Le sanctuaire, à l’origine peut-être à ciel ouvert, doit avoir été en usage de la fin du IIe siècle avant J-C jusqu’en pleine époque chrétienne. Il parait avoir été détruit par les chrétiens au Ve ou au VIe siècles après J-C.

Nous pouvons en conclure que l'exemple de Thuburnica prouve de façon manifeste que l'écriture Libyque à survécue avec sa spiritualité au milieu de populations amazighes depuis longtemps convertis au christianisme et ceux jusqu'à une époque tardive.

Références:

  • L. Carton, Note sur les fouilles exécutées à Thuburnica et à Chemtou. Bulletin Archéologique du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, Paris 1908 p.410-427
  • M.Leglay, Saturne africain.Monuments I, Paris 1961,p.274-285