Mzab

Le Mzab est un plateau rocheux dont l'altitude varie entre 300 et 800 mètres. Ce relief, qui date du crétacé supérieur, se présente sous la forme d'une vaste étendue pierreuse et de roches brunes et noirâtres. L'oued M'zab traverse ce plateau du nord-ouest vers le sud-est. Le Mzab est un groupe de Ksour et d'oasis du Sahara situé dans l'actuel Algérie. Sa ville principale est Gharadaïa. Il est le pays des Mozabites ou Mzabites, musulmans de qui ont conservés leurs traditions et leur langue amazigh. Le Mzab abrite de riches palmeraies.

Histoire


La région a été peuplée par des communautés troglodytes à partir du néolithique. On connaît assez mal ces premiers habitants. En tout, le Mzab a vu naître 25 cités aujourd'hui disparues. À partir du IXe siècle, le Mzab, jusque-là peu peuplé, devient le refuge des Ibadites amazighes appelé Mozabite.

Depuis le XVIIIe siècle, la région accentue son rôle de carrefour commercial caravanier de l'Afrique saharienne, autour de produits tels que les dattes, le sel, l'ivoire, les armes, mais aussi les esclaves. La présence de Mozabites installés dans les villes du Nord du Maghreb telles que Tunis et Alger confirme leurs capacités commerciales.

Après la capture de Laghouat par les Français, les Mozabites concluent avec le gouvernement d'Alger une convention qui les engage à payer une contribution annuelle de 1800 francs pour obtenir l'autonomie. En 1853, la Fédération des sept cités du Mzab signe un traité avec la France, le texte garantit une autonomie à la région. Mais les incursions répétées de nomades poussent la France à annexer le territoire en 1882. Les Français ont à partir de cette date développé un système d'irrigation dans les oasis.

À l'indépendance de l'Algérie en 1962 tous les Juifs du Mzab présents depuis des siècles dans la région s'exilèrent en France.

Wikimazigh

Categories: Villes et Régions