From Wikimazigh

Encyclo: Maurétanie

La Maurétanie est une région de l'Afrique ancienne correspondant au Maroc et à l'Algérie occidentale; elle s'étendait entre la Méditerranée et l'Atlas depuis l'océan Atlantique jusqu'à l'Ampsaga (oued El-Kébir), dont le cours la séparait de la [[Numidie]]. Au Sud de l'Atlas, la région saharienne appartenait aux Gétules.

La Maurétanie était le pays des Maures ou Maurussi que Procope représenta plus tard comme descendants des anciens Cananéens en s'appuyant sur une prétendue inscription qui figure déjà dans Moïse de Khoren. Ils vivaient d'agriculture; leur pays renfermait des animaux disparus depuis, notamment des crocodiles et des éléphants, dont il approvisionnait les Carthaginois. A l'époque carthaginoise, la Maurétanie ne dépassait pas vers l'Est la Mulucha (Molouïa).

Igilgilis (Djidjelli), Saldae, Rusucurrum, Jol (Cherchell), Cartenna (Tenez), Murustaga (Mostaganem), Arsenaria, Quiza (près d'Oran), Portus magnus (MarsaKebir), Acra (Ichgoun), Rusadir (Melilla), Tingis (Tanger), Ampelusia (cap Spartel); sur l'Atlantique : Zilis (Arzila) et Lixus (Larache).

Au sujet de l’étymologie de MAURETANIE

En grec MAUROUSIA et en latin MAURITANIA pays des Maures ou des Maurouses. Il n’est pas confirmé que le mot grec MAUROS soit d’origine grecque ou latine. Tout laisse à penser que c’est un mot PUNIQUE qui a été repris par les auteurs gréco-latins. Comme dans le cas du mot AFRI (tribu libyque de l’actuelle Tunisie) qui est à l’origine du mot AFRICA. Le grec MAUROS signifiant : "évanescent ou obscur" rejoint l’idée du mot punique GHIREB (que l’arabe a repris plusieurs siècles plus tard dans Gharb et Maghrib). Encore faut-il voir la survivance de ce mot dans la tribu Ait MORGHAD? En gros la Maurétanie correspond à l’Algérie occidentale actuelle plus le Nord du Maroc y compris la Plaine du Gharb et du Sais; avec une limite naturelle celle de la vallée du Bou Regreg.

Au sujet de l’entrée de la Maurétanie dans l’Histoire.

La source indiscutable est constituée par Tite Live d’où l’on apprend que Baga est roi des Maures, contemporain de Masinissa (le grand) et son allié car il met à sa disposition 4 000 guerriers. Puis il y a un silence des auteurs classiques. Il faut attendre Salluste qui signale dans Jugurtha 19,7 le Roi maurétanien BocchusI qui donna sa fille en mariage à Jugurtha avant qu’il ne le livra à Sylla. Contre ce service Bocchus reçut des romains la partie occidentale de la [[Numidie]] et peut être la Maurétanie s’étendit elle jusqu’à l’Algérois et à la Grande Kabylie? actuelle et précisément à la Vallée de la Soummam.

Les problèmes de la Maurétanie vont être liés à ceux de Rome. Après la mort de Bocchus I et la mort de son fils Mastanesosus en 49 avant J-C, une scission du Royaume de Maurétanie eut lieu : ( voir histoire de la scission )Bocchus II reçut la Maurétanie orientale tandis que son frère Bogud II reçut la Maurétanie occidentale. Les guerres entre Chefs Romains vont avoir des effets sur les Royaumes maurétaniens.

Bocchus II ayant pris parti contre Juba I allié de Pompée, se trouva dans le camp des vainqueurs en 46 avant J-C. Il en profita pour étendre son Royaume jusqu’à l’oued El Kebir.

En 38 avant J-C il se rangea du coté d’Octave et chassa Bogud II, qui avait opté pour Antoine. C’est cette même année que les citoyens de Tingi? (Tanger) obtinrent la citoyenneté romaine et Bocchus II régna sur une Maurétanie unifiée. A sa mort Octave Auguste hérita de ce royaume qu’il confia en l’an 25 avant J-C à Juba II qui avait été élevé à la Cour de César avec Octave Auguste qui était fils adoptif de César et avait aussi le titre de Fils de Dieu ( César fut déifié par le Sénat de Rome et reçut les funérailles d’un Dieu: c’est à dire la crémation publique).

Juba II fut marie à la dernière fille de la lignée des Pharaons Légides: Cléopatre Sélené c’est pour cela que les Amazighes ont toujours désigné Walili par KSAR FAROUN (en souvenir de Cléopatre Sélené et son fils Ptolémée) jusqu’au XX siècle. Juba II avait deux capitales Cherchel? et surtout Volubulis?.

Le successeur de Juba II fut son fils avec Cléopatre Sélené portant le nom des Pharaons Lagides d’Egypte : Ptolémée. Ptolémée qui régna fut comblé de faveurs par Tibère, mais mis à mort sur l'ordre de Caligula l’an 40 après J-C . Le royaume fut alors annexé à l'empire romain et l'empereur Claude réduisit alors la Maurétanie en province romaine et la divisa en deux préfectures séparées par la Mulucha Mauretania Tingitana et Mauretania Caesariensis.

La première renferma 7 colonies romaines : Zilis, Babba, Banasa (fondées par Auguste), Tingis, Lixus.(fondées par Claude), Rusadir et Walili. La seconde en compta 21 : Cartenna, Gunugi, Igilgilis, Rusconiae, Rusa. zus, Saldae. Succabar, Tubusuptus (fondées par Auguste); Caesareia, l'ancienne Jol, capitale de Juba, et Oppidum novum (fondées par Claude); Sitifis (fondée par Nerva); Arsenaria, Bida, Siga, Aquae Calidae, Quiza, Rusucurrum, Auzia, Gilva, Icosium (auj. Alger), Tipasa. Vers l'an 400, la Notitia énumère en Maurétanie 170 cités épiscopales. La Tingitane, gouvernée par un praeses, dépendait du diocèse d'Espagne; la Césarienne du diocèse d'Afrique; elle fut subdivisée en Mauretania prima ou Sitifensis et secunda ou Caesariensis.

Ptolémée énumère en Maurétanie les tribus suivantes, en allant de l'Est à l'Ouest : dans la Maurétanie Césarienne Toducae, riverains de l'Ampsaga; Mucuni et Chituae, au Nord sur la côte, à l'Ouest desquels vivaient les Tulensii, Baniuri; au Sud de ceux-ci, Machure, Salassii, Malchubii; au Nord-Ouest des Tulensii, sur la côte, les Macchurebi, à l'Est du mont Zalacus (Ouarsenis); au Nord de celui-ci, les Machusii, à l'embouchure du Chinalaph (Chélif); à l'Ouest du Zalacus, les Mazices; au Sud, vers le mont Garaphi (Mont Amour), les Bantuarii; plus au Sud, entre les monts Garaphi et Cinnaba, les Aquensii, Myceni et Maccurae; sur les pentes Nord du Cinnaba, les Enabasi; à l'Ouest, entre les monts Garaphi et Dardas (monts des Ksoar), les Nacmusii, Elulii Tolotae; au Nord de ceux-ci, les Dryitae et Sorae; à l'Ouest des Machusii, les Taladusii; sur la Mulucha, les Herpeditani qui s'étendaient aussi en Tingitane.

Dans cette province vivaient, au Sud des Herpeditani, les Maurensii; puis au Sud-Ouest les Vauratae et Baniubae; vers le Nord, le long du littoral, les Zegrensii, Nectiberes, Jangaucani, Volubiliani Verves, Socossii; à l'Ouest, les Metagonitae; au Sud de ceux-ci, les Masices et Verbices; au Sud et à l'Ouest des Volubiliani, les Salinsae et Cauni; plus au Sud, dans le Petit Atlas, les Bacuatae et Macanitae.

Voir aussi


Récupéré sur http://www.wikimazigh.com/wiki/Encyclopedie-Amazighe/Encyclo/Mauretanie
Page mise à jour le 28 décembre 2008 à 10h12