Matmata

Matmata (peuple)

Les Matmata, tribu amazigh, selon les sources anciennes, cette tribu aurait pour origine les enfants de Faten Ibn Temzit et frères des Matghara et des Lemaia, qui se partagaient en plusieurs branches. Selon le généalogiste Sahec-el-Matmati et ses disciples , le père des Matmata se nommait Maskab, et avais pour surnom Matmat. Ils ajoutent que toutes les branches de cette tribu sont issues de Loua, fils de Matmat et frère d'Ourenchit. Ils ne nous apprennent pas si celui-ci laissa de la postérités. 'Loua, disent-ils, eut quatre fils ; Ourmakcen, Belaghef (variantes Telaghef, Ilaghef), Ourigoul et Ilisen. Les trois premiers eurent de la prospérité, et c'est d'eux que toutes a les branches de la tribu de Matmata tirent leur origine.

Les Matmata vivent maintenant disperses dans diverses localités : on en trouve au midi de Fez, dans la montagne qui porte leur nom et qui s'élève entre cette ville et Sofroui ; il en existe aussi dans les environs de Cabès.

Dans les temps anciens les Matmata habitaient les plateaux de Mindas, aux environs du Ouancherich (Ouanseris) et du Ghezoul, montagne du pays de Téhert que nous écrivons aujourd'hui Tiaret. Devenus très puissants vers la fin de la dynastie des sanhadja, ils prirent une part active à la guerre qui éclata entre Hammad Ibn Bologghin et Badis Ibn El Mansour.

A cette époque ils eurent pour chef Azana, Émir qui se signala dans plusieurs batailles et rencontres avec les Oudjetdjen , les Louata et les autres tribus du voisinage. Ziri, fils d'Azana, prit le commandement des Matmata lors de la mort de son frére, mais bientôt après, il fut vaincu par les Sanhadja et passa en Espagne.

Le vizir El Mansour Ibn Abi Amer, auprès duquel il se rendit, l'accueillit avec empressement et l'inscrivit sur la liste des émirs amazighs qu'il avait admis à son service et dont l'appui lui était si utile. Ziri devint un des officiers les plus distingués de ce corps et parvint à jouir du plus haut crédit auprès de son maître.

A la mort d'El Mansour, ses fils El Modhaffer et Abderahman continuérent à traiter Ziri avec la même faveur qu'auparavant. Ils l'élevèrent en grade et l'admirent dans leur société intime.

Un autre grand personnage de la tribu des Matmata qui passa en Espagne fut Kehlan Ibn Abi Loua Ibn Islasen. Il se rendit auprès de Ennacer (premier souverain de la dynastie hammoudite). C'était un homme fort savant dans la généalogie des Berbères: Le plus grand des généalogistes berbères.

Appartenait aussi à cette tribu le célèbre Sabec Ibn Soleiman Ibn Herath Ibn Moulat Ibn Dounnas. On regarde aussi comme matmatien Abdallah Ibn Idris , administrateur des impôts au nom du khalife Fatemide Obeid Allah el Mehdi. Nous pourrions en citer beaucoup d'autres.

Notes et références


  • Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères

Voir aussi


Categories: Tribus | Moyen-Age