Manuscrits berbères

Introduction

Quand on parle de manuscrits berbères, on parle de textes amazighes transcrits en caractères arabes, avec ses diverses variantes, depuis l'avènement de l'Islam nos manuscrits sont écrits en caractères arabes, seuls caractères disponibles au Maghreb, bien sûr après avoir oublié le Libyque, d'où est dérivé l'alphabet Tifinagh.

Les premiers textes berbères

C'est au Maroc que les écrits et les travaux sont les plus nombreux, l'intérêt des chercheurs pour les manuscrits Tamazight semble débuter vers 1850 par les orientalistes. L'éminent Orientaliste De Slanes avait traduit en 1856 deux chapitres du fameux ouvrage Bahr ad-Dumu' (l'océan des pleurs), et en 1896-97 Luciani publia dans la revue Africaine l'ouvrage el Hawdh de Muahammad Awzal.

Les plus anciennes copies connues

  • La traduction du Coran composé par Ibn Toumert au XI-ème siècle, perdu aujourd'hui en parler Chleuh (tachelhit).
  • Dictionnaire arabe-tachelhit d'Ibn Toumert copie datée en 956h/1549, ms n°Or23.333, copie signalée par Ali Amhan au Maroc. Le parler employé est très proche du Chleuh.
  • Le Hawdh , traité de devoirs religieux, d'après le Mukhtassar Khalili en Fiqh Malékite, composé par (XVIII-ème siècle) en parler chleuh, publié et traduit par Luciani ; Alger 1897.
  • Bahr a-Dumu' traité de fiqh malékite, de Muhammad Awzal (mort en 1162h/1749) en parler chleuh.
  • le plus long texte complet est un commentaire de l'ouvrage de fiqh el hawdh composé par Hassan Tamudizti (mort en 1316h/1899), ms n° Or 23.401.
  • Au Mzab Cheikh el Bekri note que l'œuvre la plus ancienne écrite en dialecte Mzab date de la première moitié du III-ème siècle de l'hégire, composée par Mahdi an-Nafussi. Selon le Marocain Ali Amhan, Henri Basset révèle d'importantes informations sur les écrits en Tamazight aussi bien chez les mozabites que chez les Imazighen du Sud Marocain." Henri Basset a consacré deux articles à des extraits en berbère du sud Algérien tirés d'une chronique Ibadite anonyme. Cette chronique rajoute Amhan non encore publiée, il s'agit de l'œuvre arabo-berbère la plus importante que je connaisse à ce jour. C'est un volume de plus d'un millier de pages, copié vers 1830 ".
  • En Tunisie à Djerba, le biographe Zarkili affirme dans son ouvrage al- Aalam, qu'un texte berbère aurait été traduit en arabe au milieu du XIV-ème siècle par Amr b. Jami , il s'agit d'un texte sur la 'aqida.
  • En Kabylie, le manuscrit de Aqida es-sanussiya, rédigé vers la fin du XVIII-ème siècle, appartenant à la bibliothèque de Cheikh Lmuhub Ulahbib.

Localisation de manuscrits en Tamazight

Avant de terminer ce chapitre je voudrais aussi signaler l'existence de manuscrits en tamachaqt (variante tarqui), dans des bibliothèques privées du sud algérien, au Mali , notamment, dans le fonds documentaire de la bibliothèque Mama Haidara de Tombouctou, environ 25 manuscrits, et plusieurs autres manuscrits conservés dans les bibliothèques du Niger, Nigeria, Mauritanie.

Nous avons localisé deux manuscrits en tamazight à Rabat n° D1554 et D321.

Deux manuscrits à l'Académie Royale de Madrid.

Par :

Mechehed Djamel-eddine
Documentaliste /Codicologie
Responsable de la bibliothèque de manuscrits arabes et berbères Lmuhub Ulahbib

Bibliographie

  • Ali Amahan ; Notes bibliographiques sur les manuscrits en langues tamazight écrits en caractères arabes. PP 99-104. Colloque : la manuscrit arabe et la codicologie. Université Mohamed V Rabat 1994.
  • Manumed , compte-rendu de la réunion de Tanger, 24 janvier 2002 : les manuscrits berbères au Maghreb et les fonds dans les collection européens.
  • Mechehed djamel eddine., L'Organisation des notices de catalogage des manuscrits arabes et berbères, cas de la collection Ulahbib en Kabylie. Les manuscrits berbères au Maghreb et dans les collections européennes : LOCALISATION, IDENTIFICATION, CONSERVATION ET DIFFUSION. MANUMED JOURNEES D'ETUDES D'AIX EN PROVENCE 9-10 DECEMBRE 2002.
  • Encyclopédie de l'Islam., T1 pp 722 Lydie 1913.
  • Aissani djamil et Mechehed Djamel-eddine., Les manuscrits de botanique et de médecine traditionnelle en Kabylie au 19ème siècle. Revue ANNALI instituto Universitario Orientale) Fas.1-4, Vol 59, Napoli 1999,pp 78-92.
  • Zarkely., al Alam., Beyrouth 1990
  • Aissani et Mechehed djamel eddine (al.)., les manuscrits de jurisprudence de la Khizana de Cheikh al-Muhub in : Les chantiers de la recherches - Perpignan 1995.
  • Aissani djamil et Mechehed djamel-eddine, Adjabi S et Radjef M.S., Afniq n'ccix lmuhub : une bibliothèque de manuscrits au fin fond de la Kabylie In : Proceedings of the Second European Conference EURAMES.- Aix en Provence, 1996.