Les-heros-et-demi-dieux-amazighs

Les héros et demi-dieux amazighes

L’écho des demi-dieux et des héros antiques est parvenu jusqu’à Ibn Khaldoun qui rapporta le mythe dans son œuvre magistrale (Kitab al Ibar). Ibn Khaldoun affirme que les mythes et légendes de ce genre nécessitent des dizaines de volumes pour les écrire. Il rapporte le cas de la sœur de Mohammed El Ifrini qui a pris un bain dans une mare alimentée par une source thermale où les lions venaient s’abreuver. Elle tomba enceinte par la bave du lion. L’enfant, une fois devenu adulte, fut nommé Kelmarn Ibn Asad (Fils du Lion) et son courage et sa force étaient extraordinaires. Il faut ajouter à ce héros médiéval les demi-dieux antiques, notamment le combat mythique entre Antée, l’Amazighe, fondateur éponyme de la ville de Tingi et le demi-dieu Hercule. Tingi, la femme d’Antée donna naissance à un enfant qu’il a conçu avec Hercule. L’enfant prodigieux Sophax prit la place de son père et de sa lignée descendaient les Rois maures, Juba et Ptolémée.

Parmi les êtres fabuleux des Amazighes, il faut signaler les « Chamarikh » de la tribu amazighe des Bani Oursefan. En effet, Al Bakri rapporte que cette tribu, avant de partir en guerre, sacrifiait une vache noire aux « Chamarikh ». La victoire ne leur a jamais fait défaut. Quand ils voient les tourbillons de poussières monter dans le ciel, ils pensent qu’il s’agit des « Chamarikh » qui viennent à leur secours. En aucun moment, ils ne se réfèrent à Allah.

Il faut rappeler également le cas de la Dyhia, surnommée la Kahina par les auteurs médiévaux de langue arabe qui était en rapport avec des génies l’informant à l’avance de l’issue d’une bataille. Le même cas, il faut l’étendre aux prophétesses des Ghomara, Tangrit, la tante du prophète Hammim et Dajjo ou Damo, sa sœur.

Extrait de la spiritualité chez les amazighes Tome I de LallaYetto Kushel

Cet article fait partie de la page principale consacré à la spiritualité chez les Amazighs