Lecon 12 de Tachelhit

Cours de Tachelhit

Les particules de direction


Les particules de direction qui sont la particule de rapprochement d et la particule d’éloignement n. Avec ces deux simples particules qui suffixent les verbes, Tachelhit ajoute à son patrimoine de verbes, deux verbes supplémentaires à partir d’un verbe pris comme référence (base, racine.)

  • Exemple :
  • mener, porter : awiy, yiwiy
  • ramener, rapporter : awiy-d, yiwiy-d
  • emmener, emporter : awiy-n, yiwiy-n

Ces deux particules situent la direction de l’action par rapport au locuteur qui donne les ordres, comme le montre la figure. La particule n permet d’éloigner l’action de lui awiy-n (emporter), alors que la particule d permet de rapprocher l’action de lui awiy-d (rapporter). Ces deux particules suffixent pratiquement tous les verbes de la langue amazighe. Nous donnons ci-dessous une liste de ce genre. Nous donnons les verbes dans le cadre d’une phrase afin de faciliter leur compréhension.

  • pose le pain : sers agherum, isers agherum
  • pose le pain là-bas : sers-n agherum, isers-n agherum
  • pose le pain de ce côté-ci : sers-d agherum, sers-d agherum
  • chevaucher le cheval : niy iyyis, iniy iyyis
  • chevaucher le cheval [pour y aller] : niy-n iyyis, iniy-d iyyis
  • chevaucher le cheval [pour revenir] : niy-d iyyis, iniy-n iyyis
  • tiens l’eau : amezv aman, yumezv aman
  • tiens l’eau : amezv-n aman, yumezv-n
  • rapporte: amezv-d aman, yumezv-d

Remarque : En général, la particule n est utilisée pour montrer quelque chose qui est loin du locuteur. En plus de son utilisation comme suffixe des verbes et de certaines prépositions (ar, ar-d, jusqu’à), elle est également utilisée pour construire les pronoms.

  • Exemple:
  • Celui-là : gh-wann
  • Celle-là : x-tann
  • Ceux-là : gh-winn
  • Celles-là : x-tinn

La particule d quant à elle est utilisée dans la direction de l’interlocuteur pour construire d’autres pronoms démonstratifs.

  • Exemple:
  • Celui-ci : gh-wad
  • Celle-ci : x-tad
  • Ceux-ci : gh-wid
  • Celles-ci x-tid

Les particules n et d peuvent être doublées selon le contexte dans lequel elles interviennent, mais l’idée reste la même, le d ramène l’idée vers le sujet et n l’éloigne de lui. Le phonème gh est souvent prononcé en tachelhit comme un x.

Categories: Linguistique