Lecon 1 de Tachelhit

Cours de Tachelhit

Transcription


  • c se prononce comme le ch français. Exemple : ackid (venir).
  • gh se prononce comme un r grasseyé. Exemple : amazigh.
  • Les lettres tendues sont doublées.
  • x se prononce se prononce comme dans xdem (travail), afrux (garçon).
  • q se prononce comme dans aqdim (vieux).
  • L'Ayn arabe se note à. Exemple : àrab (arabe).
  • g se prononce comme dans agadir.
  • u se prononce comme le ou français. Exemples : asafu (flambeau), afus (main).
  • h se prononce comme dans Moh'ammed.

Les consonnes emphatiques sont signalées par un ^ sur la voyelle voisine.

  • Exemple : adû (vent).

Les noms


Les noms masculins et féminins. La quasi totalité des noms communs amazighs masculins commencent par les lettres a, i ou u, seuls font exception des mots empruntés à d'autres langues.

  • Exemples:
  • En a : agmar (cheval), azru (pierre), agadir (grenier fortifier).
  • En i : izem (lion), ifri (grotte), isk (corne).
  • En u : udem (visage), ul (coeur), urti (jardin).

Exemples d'emprunts non berbérisés : lkas (verre), skwila (école).

Exemples d'emprunts berbérisés : afellah' (paysan), abeqqal (épicier).

Pour obtenir le féminin d'un mot, il faut ajouter la lettre t au début et à la fin du mot, il existe aussi des mots qui n'ont pas d'équivalent masculin et pouvant être privé de t à la fin. Ce procédé sert également à exprimer un diminutif.

  • Exemples.

Féminin de mots masculins : tagmart (jument), tizemt (lionne).

  • Mots sans équivalent masculin : tafukt (soleil), tifawt (lumière), tisent (sel).
  • Mots sans équivalent masculin et sans t final : taghawsa (chose), tasa (foie).
  • Diminutifs : tazrût (petite pierre), tifrit (petite grotte).

Dans une phrase, les noms ont un état construit : le a initial devient u et le i peut devenir y (moins systématique). Nous verrons des exemples plus loin.

Categories: Linguistique