Le-culte-des-cavernes-et-grottes-chez-les-amazighes

Le Culte des Cavernes et Grottes : Dieu Bacax, Ifri et Gdas

Au culte de la montagne, il faut associer le culte des cavernes. Ces dernières ont eu leur divinité chez les Amazighes. Le nom de cette divinité, la plus citée dans les épigraphies retrouvées est « Bacax ». La grotte d’AnnounaThibilis » en latin) a révélé ce nom selon Basset. Le sens de « Bacax » a subsisté chez les Branès de Taza pour exprimer l’idée de chercher en tâtonnant dans le noir, ce qui n’est pas étranger à quelqu’un qui s’aventure dans une caverne.Le verbe « bacax » s apparente a celui du punique « B Q S » qui a le même sens.

Les chercheurs du XIXe et début du XXe siècle ont rejeté l’hypothèse selon laquelle une divinité « Ifri » aurait existé et dont le nom serait donné à la caverne, grotte. Selon Basset, d’autres inscriptions latines ont révélé cette divinité des cavernes dont CIL VIII 5504, 5505, 5517, 5518. Toujours d’après lui, le tétragramme « GDAS » retrouvé à la grotte R’ar Zemma sur un éperon de Djebel Chettaba est celui d’une divinité amazighe des grottes et cavernes. Le témoignage de Saint Augustin au sujet de Giddaba permet de le retrouver sous le nom actuel de Chettaba. L’inscription rapportée par Gsell (Chronique africaine, Rome, 1903, p. 44-45) permet d’affirmer l’existence d’un dieu amazighe des cavernes : « Giddabae deo augusto ».

Extrait de la spiritualité chez les amazighes Tome I de LallaYetto Kushel

Cet article fait partie de la page principale consacré à la spiritualité chez les Amazighs