Histoire De La Bague Enchantee

Une femme sans histoire, avait un fils, le trouvant étrange, comme il aiguisait un sabre, elle demanda :

-A qui servira ce sabre?

-Je couperai la tête d'un homme à moins que tu me donne 100 douros (unité de monnaie anciens chez les Rifains ), lui répond t-il.

Elle lui donna cent douros. Son fils se rendit au marché, et y trouvant un pigeon, il dit à celui qu'il le détenait :

- Combien le pigeon? Ô ami?

L'autre lui répondit:

Combien en offres-tu ?

Il lui répondit :

- Tiens cent douros!

Le maitre du pigeon lui dit :

- Marché conclu!

L'homme s'en retourna chez lui, sa mère lui dit:

- Pourquoi as-tu apporté ce pigeon.

Il lui répondit:

-Nous étions ici deux, maintenant nous serons trois!

Une autre fois il se remit à aiguiser un sabre, sa mère lui demanda:

- Pourquoi l'aiguises-tu?

Il lui répondit:

-Je couperai la tête d'un homme si tu ne me donne pas cents douros.

Sa mère lui donna cent douros, et il se rendit au marché. il y trouva un chat à vendre, il dit a son propriétaire:

- Combien celui-ci?

Il lui répondit:

- Achète, offre un prix!

L'homme répondit :

-Voici je t'offre cent douros.

L'autre lui répondit:

-Le marché est conclu !

L'homme rentra chez lui, et le jour du marché suivant venu, il recommença à aiguiser le sabre, sa mère lui demanda :

- Pourquoi fait-tu ceci ?

Il lui répondit:

-Je vais couper la tête un homme.

Elle lui donna cent douros et il alla au marché; Il y trouve un chien lévrier, il dit à son maître:

- Quel est le prix de celui-ci?

L'autre lui répondit:

-Achète offre un prix toi-même!

-Voici cent douros lui dit-il.

Le maître de lévrier lui dit :

- Marché est conclu!

L'autre s'en alla emmenant le lévrier.

Il alla au marché suivant, et trouva un chien qu'un homme frappait; il dit à cet homme:

-Pourquoi frappes-tu ce chien?

L'autre répondit:

- S'il t'est cher achète lui donc un morceau de viande et donne-le lui!

Il acheta de la viande, la donna au chien et s'en retourna chez lui.

En chemin il recontra ce chien qui s'était métamorphosé en homme et qui lui dit:

- Toi tu es mon amis! et ajouta: - Ferme les yeux!

Aussitôt le sol s'entrouvrit et ce génie et son ami entrèrent sous terre et parvinrent chez la mère du génie. Celui-ci dit à son ami:

- Emporteras-tu l'argent ? En voici ! Prendras-tu des Louis d'or? En voici!.

L'autre répondit:

- Donne-moi la bague ! et le génie lui donna la bague.

Il la mit à son doigt ( tout désir manifesté en tournant la bague enchantée est aussitôt accompli par les génies), la tourna et aussitôt les génies le transportèrent sur terre auprès de sa mère.

Il dit à celle-ci:

- Tu vas me marier avec une fille du roi!

Sa mère alla chez le roi et lui dit:

- Tu feras marier mon fils avec une de tes filles!

Le roi répondit:

- Il faut qu'il réussit une épreuve, si ton fils galope à cheval sur des œufs sans les briser ayant en outre sur sa tête un plat sans le faire tomber, alors je lui donnerai ma fille!

La mère de l'homme revient vers lui et lui rapporta ce qu'avait dit le roi.

Il se rendit chez le roi, il tourna sa bague, monta sur un cheval et se mit à tourner sur les œufs avec un plat sur la tête. Le roi alors accompli sa promesse, lui donna sa fille et la noce fut faite. Il tourna sa bague et les génies lui bâtirent une maison dans laquelle il habita avec sa femme. Il remit la bague à sa femme.

Une fois un marchant de bijoux se présente à sa femme et dit à la femme:

- Donne-moi cette bague et je te donnerai tous les bijoux que tu veux.

Elle lui donna la bague, il la tourna sur son doigt en disant:

- Jetez-nous là-bas au-delà des sept mers!,

Et les génies accomplissent le vœu en y les transportèrent.

Le mari de cette femme vint et ne retrouva ni sa maison, ni sa femme, il se mit à pleurer. Le lévrier, le pigeon et le chat qu'il avait achetés le voyant pleurer lui demandèrent :

- Pourquoi pleures tu ainsi?

-Un marchand de bijoux a pris la bague à ma femme et celle-ci est allée avec lui au-delà des sept mers!

Voyant leur maitre pleurer les animaux partirent.

Le chat découvrit la ville des rats, ceux-ci lui dirent:

-Que te manque-t-il que tu nous manges sans cesse?

Il leur répondit:

-Si vous me rapportez la bague enchantée de chez le marchand de bijoux je ne vous mangerai plus.

Trois rats allèrent à la recherche du marchand de bijoux, ils le trouvèrent portant la bague dans sa bouche. L'un d'eux souffla sur la bougie, un autre chatouilla de sa queue le nez du marchand, celui-ci éternua la bague fut projetée hors de sa bouche, et le troisième rat la saisit et l'emporta en s'en fuyant; il l'apporta au chat et lui dit:

- Est-ce ceci que tu cherchais?

Le chat lui répondit:

-Voici ce que je cherche !

Le chat prit la bague dans sa bouche et s'en revint, parvenu au milieu de la mer il voulut mordre un poisson, la bague lui échappa et les poissons la saisirent. Le chat s'en alla vers le port en pleurant. Mais voici qu'un pécheur prenant des poissons, pêcha justement le poison qui avait pris la bague, il le jeta, le lévrier se mit à le manger et trouva la bague et la rapporta à son maitre. Celui-ci la mit à son doigt et la tourna, aussitôt le marchand de bijoux et la femme revinrent, on tua le malfrat et l'homme resta avec sa femme, il eut des enfants qu'il éleva.

Je fis quelques souliers en papier, je les déposai derrière les couffes, ce vaurien de veau me les a mangés citation du Rif à la fin des récits des contes.

Fin

Voir aussi:


Categories: Culture