Gaia-Divinite

Dans la mythologie grecque et amazighe, Gaïa, Gaia , Gaya , Gaiya , Gæa ou Gè (en grec ancien Γαῖα / Gaĩa, Γαῖη / Gaĩê ou Γῆ / Gễ) est une déesse primordiale identifiée à la « Terre-Mère ». Elle est l'ancêtre maternelle des races divines, mais enfante aussi de nombreux monstres. Elle apparaît en outre comme une divinité chtonienne que l'on invoquait ou à laquelle on sacrifiait des victimes de couleur sombre en même temps qu'aux autres puissances infernales (telles qu'Hadès, Perséphone, Hécate ou la Nuit ; Virgile, Enéïde).

Les principaux enfants de Gaïa cités par les traditions posthésiodiques sont :

  • le géant Antée (par Poséidon ; pseudo-Apollodore, 2.115)
  • Aristée (par Ouranos Lyriques grecs IV - Bacchylide fragment 45)
  • le monstre marin Charybde (par Poséidon Scholiaste à l'Odyssée)
  • Manès (par Zeus ; Denys d'Halicarnasse, I, 27)
  • les trois Moires (par Ouranos ; Fragments orphiques) ou (par Océan ; *Lycophron Alexandra 144, Athénée Deipnosophistae 15)
  • les trois ou quatre Muses primitives par Ouranos ; Alcman Fragment 67, *Mimnermus Fragment 13, Praxilla Fragment 3)
  • le dieu Pan (sources diverses)
  • le dieu-satyre Silène (par le sang d'Ouranos ; Nonnos, Dionysiaques)
  • le dieu agreste Triptolème (par Océan ; pseudo-Apollodore 1.32, Pausanias 1.14.3)

On lui reconnaissait en outre la maternité parthénogénétique de lointains héros fondateurs ou premiers hommes, voire de peuples mythiques entiers : comme les grecques Phéaciens (fragment d'Alcée) les Centaures cypriotes (Nonnos, Dionysiaques), les les Hyperboréens ou les Libyens, les Lestrygons de l'Odyssée, les Pygmées, les Cabires... (sources diverses).

Wikimazigh