Figuig

Figuig est une très ancienne ville du Maroc. Elle est située à l'est du pays, au sud de Oujda et à 8 km de la ville algérienne de Beni Ounif. Elle est entourée par trois côtés par l'Algérie mais la frontière est pour le moment fermée.

Sa population est constitué de trois éléments différents : L'élément amazighe, iI est composé par la tribu zénata et celle de Sanhaja. Le dialecte amazighe de Figuig est un mélange entre la znatia et la sanhaja, mais beaucoup plus marqué par la première. Aujourd'hui, l'élément amzighorophone constitue encore la majorité de la population Figuigui, malgré l'émigration massive qui a touché l'oasis.

L'autre élément de la population est arabe, iI s'agit en l'occurrence des Arabes de la tribu des Jaber faisant partie de la grande tribu des Hilaliens, les chérifs et les Mrabtines. Les premiers arrivèrent à Figuig au 13e siècle, ils se sont dispersés dans les ksour de Zénaga et Laâbidate et se sont amazighirisés. Les Chorfa et les Mrabtines sont des descendants de la famille du prophète. Ces chorfa se sont tous amazighirisés à l'exception de quelques Mrabtines de la famille des Ouled Sidi Cheikh.

En suite, les haratines qui sont, pour une partie, d'anciens esclaves affranchis, car l'oasis connaissait le commerce des esclaves et s'approvisionnait essentiellement dans les marchés de Touat, de Gourar et du Tafilalt. Pour l'autre partie, il s'agit des «Garamantes» de peau noire, mais non esclaves, qui vivaient dans la partie sud de l'Afrique du Nord. Leur statut était spécifique. Chaque famille hartania était liée à une grande famille. Les harratines exécutaient les travaux les plus durs et les métiers jugés humbles. Ils n'avaient pas de représentants dans la jmaâ, et habitaient des quartiers séparés. Les harratines étaient les premiers à être touchés par l'émigration, ce qui a permis d'améliorer considérablement leurs conditions matérielles, et dans une moindre mesure, leur statut social aussi. Il y avait aussi une forte communauté juives à Figuig comme dans toutes les oasis sahariènnes.

La ville contient sept ksour, qui sont Zenaga, Laâbidate, Loudaghir, Oulad Slimane, Hamam Tahtani, Hamam Foukani et El Maïz (anciens groupes de population qui étaient totalement autonomes ayant leurs propres lois et coutumes). Elle est située dans une oasis, riche en palmiers ; les dattes satisfont les besoins des habitants et sont aussi exportées vers d'autres régions, à l'extérieur, vous pouvez admirer la beauté du Sahara et des montagnes aussi.

Malgré l'ancienneté de la ville et sa beauté, vu son isolement et le manque d'infrastructures. La ville de Figuig connut l'existence d'une université au VIIIe siècle, au sein de laquelle étaient enseignées l'algèbre et la théologie islamique.