Art martial amazigh

Tazouri n Tamzalla

Cette expression,empruntée au tifinagh, signifie art du combat. Il sagit en l'occurrence d'un art martial nouveau et moderne, dérivé des techniques de lutte les plus anciennes de notre histoire et déjà pratiquées en 2500 avant Jésus-Christ par les Berbères et les Egyptiens.

Tazouri n Tamzalla est une forme moderne d'autodéfense à mains nues. Les coups, les étranglements, les prises et les effets de levier constituent les techniques essentielles de cet art martial.

On apprend ainsi à maîtriser son corps par l'apprentissage de techniques acrobatiques. En situation de défense, le défenseur utilise diverses combinaisons de coups, c'est à dire dosés pour ne pas être violents afin d'approcher suffisamment l'adversaire pour exécuter une prise.

D'où vient le Tazouri n Tamzalla?

Des iconographies de lantiquité représentant de jeunes garçons sadonnant a`la lutte libre prouvent que les Africains du nord ont été parmi les premieres nation a`pratiquer la lutte. Ainsi une telle iconographie a été découverte dans le tombeau de Ptah lotes près de Sakkra, en Egypte, datant de la 5.eme dynastie, soit environ de 2656 avant Jésus-Christ.

Dans les tombeaux des Beni Hasan, datant de 2500 avant Jésus-Christ, 400 iconographies bien conservées documentent les techniques de cette lutte pour la postérité. On y reconnaît nettement des lutteurs noirs et blancs engages dans la lutte en position debout ou couchée.

A partir de ces représentations statiques, il convient de retrouver les mouvements quexécutaient les Lutteurs. Lobservation précise des positions, le travail de chaque partie du corps me permet selon ma fantaisie de déterminer la ou les techniques employées.

On sait que les Berbères et les Egyptiens se sont fréquentés bien avant que l'Egypte soit devenue le pays des pyramides. Ils maîtrisaient, les uns et les autres, les techniques de la lutte et l'utilisation des armes de l'époque.

Les voisins berbères se répartissaient, autrefois, en 4 groupes les Temehou, les Lebou ou Rebou, les Tehenou et les Meshuesh. Les Temehou vivaient essentiellement dans le désert ou le long de la rive occidentale du Nil alors que les autres groupes sétaient établis dans les régions côtières de la Méditerranée.>

Les Berbères ont souvent menacé l'Egypte ils ont été tour a`tour des guerriers ennemis, des allies et des prisonniers. Il est avère que maint berbère a poursuivi des études dans les écoles pharaoniques. La tribu Meshesh a souvent guerroyé contre l'Egypte, ce qui explique son implantation dans le pays des pyramides et Sheshonq I a été, en 945 avant Jésus-Christ, le premier Pharaon berbère.

On présume que les techniques des arts martiaux ont été exportées vers l'Asie par les Hyksos. Les Hyksos ont été des peuplades inconnues qui sont distingués par lutilisation des chevaux et des chars de combat, inconnus en Egypte. Ce'st ainsi qu'ils ont réussi a dominer des grandes étendues de l'empire pharaonique. Vers 1100 avant Jésus-Christ l'art du Subak fut exporté de la Corée vers le Japon. Le Subak était considéré comme l'art de savoir fléchir pour mieux utiliser lénergie déployée par lagresseur. Vers 700 avant Jésus-Christ les Japonais ont donné le nom de Ju-Jutsu à ce duel. Cette lutte non violente tomba ensuite pour longtemps dans loubli pour ressurgir beaucoup plus tard sous le nom de Judo.

Categories: Art et Tradition