Aïn Naga

Située en Algérie entre Djelfa et Messad, Aïn Naga est une source entourée de jardins à proximité desquels on rencontre un important gisement préhistorique et plusieurs gravures rupestres.

Le gisement présente, en stratigraphie, deux niveaux : Capsien et Néolithique. Caractérisé par un outillage microlithique, le Capsien d’Aïn Naga est un des plus anciens actuellement connus et se situe, selon les datations par le Carbone 14, dans les VIIIe et VIIe millénaires avant notre ère (7350 ± 300 et 6950 ± 280 av. J.C.). Le niveau supérieur néolithique est en fait un Capsien néolithisé en raison des très grandes similitudes de l’industrie à laquelle s’ajoutent seulement de la céramique et quelques outils à retouche bifaciale. Ce Néolithique est également très ancien. Il se place dans le VIe millénaire (5550 ± 220 av. J.C.). Les gravures sont dispersées sur plusieurs petites parois gréseuses entourant les jardins. Ce sont des scènes isolées. Les principales sont un combat de buffles (Homoïoceras antiquus) dans le style et les dimensions des plus belles représentations du Sud oranais, un grand personnage en position d’orant suivi d’un bélier à collier et attribut céphalique (voir bélier à sphéroïde*), deux grands personnages côte à côte et enfin un lapin sur la paroi d’un petit abri.

D. GREBENART

Source Initiales:Encyclopédie Berbère, Livre III

BIBLIOGRAPHIE


  • GREBENART D. Aïn-Naga: Capsien et Néolithique des environs de Messad (Dept. de

Médéa. Algérie). Libyca, t. XVII, 1969, p. 135-198.

  • LETHIELLEUX J. Vestiges préhistoriques et protohistoriques de la région de Djelfa. Libyca, t. XIII, 1965, p. 249-265.
  • HUARD P. et ALLARD L. les figurations rupestres de la région de Djelfa. Sud-algérois.

Libyca, t. XXIV, 1976, p. 67-125.

  • LHOTE H. avec le concours du Pére F. de Villaret. Les gravures rupestres de l’Atlas saharien. Mont des Ouled-Nail et région de Djelfa. Alger. 1984.
Categories: Préhistoire