Ahmad Ibn Idris

Ahmad Ibn Idris (?-1837) était un amazigh marocain, révolté par la réforme menée par le sultan du Maroc Mohammed Ben Abdallah contre les tariqa-s soufies, Ahmad Ibn Idris se rendit à la Mecque où il a enseigné à tous les pèlerins et disciples qui l'avaient côtoyé. Ahmad ibn Idris s'opposa à toutes les écoles de jurisprudence islamiques (malikisme, shafe'isme, hanafisme, Hanbalisme et shiisme), à toutes les philosophies. Il croit qu'Allah seul donne à chaque fidèle la compréhension du Texte coranique et de la Sunnah. Il insista sur le devoir de chacun de chercher Allah sur la base que la voie mystique conduit à l'union avec Dieu. Les prières et l'enseignement d'Ibn Idriss sont imprégnés des idées d'Ibn Al Arabi. Il a recommandé à ses disciples d'apprendre la science et les techniques de l'Occident afin d'avoir le même niveau qu'eux ce qui ne manqua pas d'avoir ses répercussions en Turquie ottomane. Il s'éteint en 1837.

Il avait fondé l'ordre soufi Idrisi qui apparut très tôt dans les Balkans, à Istanbul, en Syrie, Cyrénaïque, au Sahara Central, Soudan, Somalie, Indonésie et Malaisie. Ses principaux disciples furent: Mohammed Ibn Ali Al-Sanusi fondateur de l'ordre de Sanusya en Libye, Uthman al Mirghani fondateur de l'ordre Khatmi, Ibrahim Rashid qui est à l'origine des ordres soufis de Rashidi, Salihi et dandarawi. 40 ans après sa mort son fils établit l'ordre soufi qui porte son nom entier : Ahmadi idrisi qui resta vivant en Egypte et au Soudan. En 1930 seuls les Idrissides résistèrent à la conquête d'Ibn Saoud en Arabie saoudite et furent les derniers à baisser les mains face au Wahhabisme.

Extrait de la spiritualité amazighe: LallaYetto Kushel

Voir aussi


Spiritualité Amazighe