From Wikimazigh

Encyclo: Afrique

Afri- (Afrique) Afri l’origine du nom latin et du peuple des AFRI fait toujours l’objet de discussions, toutefois l’origine du mot est bien Libyque?. Les preuves se trouvent chez les auteurs latins classiques. Ces auteurs distinguaient le peuple des AFRI de celui des Carthaginois. Ce peuple des Afri vivait dans les plaines et les collines de la moyenne Medjerda où il s’adonnait à l’agriculture et à l’élevage fournissant à Carthage d’importantes quantités de blé ( Polybe. I 72 ) et de nombreux contingents militaires surtout de cavalerie ( Tite Live. XXIII 21 ,22;28,14.44;29,4; XXVIII 14,4 ). Ces conditions se sont maintenues, en gros, jusqu’à l’époque romaine.

Le terme latin Africa a été forgé à partir de l’ethnie Afri et il était déjà employé à l’époque de la IIe guerre punique comme l’atteste le surnom Africanus attribue à Scipion. Le mot s’appliquait à l’origine qu’au pays des Afri en Tunise du Nord-Est où le nom de ’FRIGUIA désigne aujourd’hui la vallée moyenne de la Medjerda. Il fut très tôt étendu à toute l’Afrique du Nord à l’exception de l’Egypte ( Salluste, Jugurtha 17-18 ), mais cette acception large ne correspondait pas à la nomenclature administrative des Romains. Ceux-ci donnèrent le nom d’Africa aux possessions carthaginoises devenues province romaine en 146 avant J-C et délimités par la ‘’Fossa regia’’ qui entourait un territoire de 25 000km2.

Après sa victoire sur le parti de Pompée et Juba I à Thapsus en 46 avant J-C, César réunit l’Est et la [[Numidie]]]] jusqu’à Lampsaque, l’Assif el-Kebir, aux possessions romaines scindées désormais en une Africa Vetus et une Africa Nova, cette dernière correspond en gros à l’ancienne [[Numidie]] orientale. Son premier gouverneur fut l’historien Salluste, qui avait pris part à la campagne de César. Les deux provinces s’opposèrent au début de la IIIe guerre civile. L’Africa Vetus restant fidèle au sénat, tandis que l’Africa Nova, commandée par T. Sextius, était favorable aux triumvirs. Le succès de ces derniers amena à la réunion de l’Africa qui fut confiée à Lépide de 40 a 36 avant J-C., puis reprise par Octave. Elle devint en l’an 27 avant J-C province sénatoriale, souvent appelée " Africa Proconsulaires" et gouvernée de Carthage par un proconsul qui commandait aussi la Legio III Augusta (IIIe Légion Augusta ?). Son territoire était désormais beaucoup plus vaste que celui des anciennes possessions de Carthage limité à l’est par la Cyrénaïque et à l’Ouest par la Maurétanie incluant la Tripolitaine? la Tunisie et l’Algérie orientale. Les guerres de Tacfarinas et les mouvements des tribus nomades amenèrent l’Empereur Caligula à confier à un légat le commandement de la III Augusta et la direction des régions frontalières, prélude de la reforme qui aboutira sous Septime Sévère ( 193-211 ) à la création de la province impériale de [[Numidie]]]], distincte de l’Afrique proconsulaire. Cette dernière revint au premier plan de l’actualité en 238, quand son proconsul se révolta contre Maximin et se fit proclamer empereur avec son fils ( Gordien I et II ). C’est le légat de [[Numidie]]]], Cappellianus qui mit fin a la carrière des usurpateurs. Lors de la grande reforme administrative de Dioclétien ( 284-305 ), la province d’Afrique, désormais divisée en trois: Tripolitaine?, Byzacène et Afrique proconsulaire proprement dite. Le tout étant intégré au diocèse d'Afrique avec les deux [[Numidie]]s et les Maurétanies Césarienne et Sitifienne, la Maurétanie Tingitane faisant partie du diocèse d’Espagne.

L’histoire de l’Afrique romaine du IVe et Ve siècles est dominée par les révoltes Imazighen, les mouvements sociaux des circoncellions, la crise Donatiste?, le prosélytisme manichéen et des insurrections, notamment celle de Firmus et de Gildon. Sa richesse proverbiale fut à l’origine de la fondation de nombreuses colonies romaines qui se superposèrent à la civilisation urbaine et à l’économie agricole de l’époque carthaginoise et numide. L’Afrique appelée aussi la Berbérie, terre des Imazighen ouverte et réceptive aux influences foraines Grecques, Romaines, Phénicienne a joué un grand rôle dans le monde antique notamment dans le domaine spirituel qui a vu le triomphe des Pères de l’Eglise occidentale et dans le domaine de la littérature.

Référence:

Récupéré sur http://www.wikimazigh.com/wiki/Encyclopedie-Amazighe/Encyclo/Afrique
Page mise à jour le 06 décembre 2007 à 13h59