Abu Ya'za

Abou Ya'za Yalannour dit aussi Moulay Bouazza. Il fut appelée aussi Annour: l’homme à la lumiere. Abu Ya'za ben Mimoun ben Abdallah al Azmiri dit parfois Isguet ou Isjet est né au milieu du XI siècle en pays Masmouda, chez les Azmira, dans la tribu des Bni Sabih de Haskoura (région de Damnate). Après une longue vie d’errance et de solitude il s’était fixé à l'Adrar Yarouijane appelée aussi Taghia à la limite du pays zayane et où se trouve aujourd’hui son sanctuaire.

C’était un homme fortement bronzé, grand et maigre, vêtu d’une tunique en poils de chèvre ou de feuilles de palmier nain (ddoum), et d’un burnous noir rapiécée qui lui descendait un peu plus bas que les genoux, coiffé d'une calotte de jonc (asmar). Il était d'une apparence timide mais n’en commandait pas moins disait-on aux bêtes féroces. Sa nourriture ordinaire consistait en fruits, racines, et en herbes, de préférence celles que personne ne mangeait, auxquelles il ajoutait parfois une farine de glands.

Abu Ya'za est bien connu par la rude réception qu’il fit à Abu Madyan. Il le laissa trois jours de suite à sa porte sans lui donner à manger, alors qu’il recevait aimablement les autres visiteurs. Il le repoussait même lorsqu il se levait pour venir prendre sa part de nourriture dans la grande écuelle de bois de fabrication européenne dans laquelle Abu Ya'za servait a manger à ses hôtes. Abu Ya'za prédit un bel avenir au jeune Abu Madyan. Abu Madyan témoigna plus tard qu’ayant lu toutes les vies des saints il ne trouva aucune qui égala celle d'Abu Ya'za, un saint qui ne parlait pas arabe mais seulement l’amazighe.

LallaYetto Kushiel