Abu Al-Rabi Sulayman

Ou Abou-Rebia-Sliman est né en 1291. Abû al-Rabî`, frère de Abu Thabit lui succéda sans difficulté en 1308 comme sultan mérinide.

Ce prince était d’un naturel paisible. Sous son impulsion, Fès reçu de nouvelles constructions, et le commerce reprit dans le pays. Durant son cour règne, il reprit Ceuta aux Castillans, il avait appris que les habitants de Ceuta étaient tout disposés à secouer le joug de leurs coreligionnaires espagnols pour rentrer sous son autorité, il conclut avec le roi d’Aragon, Jaime II, un traité d’alliance aux termes duquel celui-ci s’engagea à lui fournir 50 navires et 1,000 cavaliers. Il tint ces promesses, et Abou-Rebïa envoya un corps de troupes, qui le rendit maître de la ville, grâce à l’appui des Aragonais et à la connivence des citadins (juillet 1309). Les Andalous rentrèrent en Espagne et les cavaliers espagnols restèrent au service des Mérinides.


Jaime II d'Aragon (1260-1327)

Une nouvelle révolte éclata, à Fès, contre le sultan mérinide. Plusieurs des principaux officiers de l’empire, parmi lesquels Gonzalve, chef de la milice chrétienne, étaient les promoteurs de cette sédition dont le but était de remplacer Abou-Rebia par un petit-fils de Mohammed-ben-Abd-el-Hak, nommé Abd-el-Hak-ben-Othmane. Dans le mois d’octobre, les conjurés, réunis à Remka, prêtèrent serment de fidélité à cet émir. Ils se rendirent ensuite à Taza, où ils furent rejoints par un certain nombre de partisans. Mais le sultan fit marcher contre eux un corps de troupes qu’il rejoignit bientôt lui-même. Les rebelles n’ayant pas eu le temps d’organiser la défense, s’empressèrent de décamper et les chefs les plus compromis vinrent à Tlemcen chercher un asile que l’émir Abdelwadides leur refusa afin d’éviter tout conflit avec les Mérinides. Il se contenta de faciliter aux réfugiés le moyen de passer en Espagne. Parvenu à Taza, le sultan s’appliqua à rechercher et à punir sévèrement tous ceux qui avaient aidé le prince rebelle et, après avoir accompli sa tâche, il se disposait à rentrer à Fès, lorsque la mort le surprit (novembre 1310). II fut enterré à Taza.

Wikimazigh

Précédé parAbû al-Rabî` SulaymânSuivi par
Abou ThabitDynastie MérinideAbou Said Othman

Voir aussi: