Abou Said Othman

Abou Said othman (Abû Sa`îd `Uthmân) est un fils tardif de Abû Yûsuf Ya`qûb né en 1275. Il succéda à son frère : Abû al-Rabî` Sulaymân comme sultan mérinide en 1310. Il mourut en 1331.

Abou-Saïd-Othman, qui avait gagné la faveur des soldats par ses largesses, fut proclamé après la mort de son père emporté par la maladie à Taza, cédant à la haine de sa famille contre la maison de Tlemcen, il se met en marche contre les Abdelwadides, mais la campagne est infructueuse. Il est en effet rappelé par la rébellion que son fils Abou-Ali avait organisée à Fès durant son absence. La lutte s'engage sous les murs de Taza, et le nouveau sultan aux termes d'un traité humiliant abdique en faveur de son fils, en ne conservant pour lui que l'administration de la ville et de la province de Taza ( 1315) De caractère pacifiste et pieux il préféra la construction de mosquées et de madrasas à la guerre. Mais le sultan bien que diminué réussit grâce à l'appui de son fils aîné Abu Al-Hassan, auquel il donne le titre d'hériter présomptif, à réussir à rentrer à Fès la capitale Mérinide, tandis qu'Abou-Ali s'enfuit à Sidjilmassa où il s'installe en roi (1315). En 1320, ce dernier lève à nouveau l'étendard de la révolte. Ayant établi sa domination sur toutes les provinces au Sud de l'Atlas, il s'empare ensuite de la ville de Marrakech. Son père marche sur Sidjilmassa, emporte la ville, mais pardonne à son fils avant de mourir en 1331. Son fils aîné Abu Al-Hassan lui succède

Wikimazigh

Précédé parAbou Said OthmanSuivi par
Abû al-Rabî` SulaymânDynastie MérinideAbu al-Hassan

Voir aussi: