Abigas

ABIGAS: Fleuve descendant du versant nord de l’Aurès, cité par Procope au cours du récit de la campagne de Solomon contre les Maures de Iabdas en 539. Ce fleuve coulait tout près de Bagaï* (Ksar Baghaï), cette proximité permet de rejeter l’identification avec la rivière Chemora proposée par Payen. Depuis Ch. Tissot, il est admis que l’Abigas est le fleuve Bou Roughal qui alimente la Garaet et Tarf après avoir pris le nom de fleuve Baghaï. Il n’est pas impossible que le nom du fleuve a-Biga(s) et celui de la ville de Bagaï soient issus de la même racine. Procope rapporte comment ce fleuve, dont les eaux pouvaient être partagées entre de nombreux canaux d’irrigation, fut détourné sur le terrain où campait l’avant garde des troupes byzantines, le transformant en un marais impraticable. Les nombreux ouvrages d’hydraulique antique reconnus dans la plaine du Tarf donnent du crédit aux propos de l’historien byzantin.

G. CAMPS

Sources Initiales : Encylcopédie Berbère, Livre I

BIBLIOGRAPHIE

  • PROCOPE. Guerre des Vandales, 11, 19.
  • TJSSOT Ch. Géographie comparée de la Province romaine d’Afrique. Paris, Imprimerie

nationale, 1884, t. 1, p. 52-53.

  • DIEHL Ch. L’Afrique byzantine. Histoire de la domination byzantine en Afrique. Paris,

1896.

  • GSELL S. Atlas archéologique de l’Algérie, feuille 28, Aïn Beïda, n.0 68.
  • BIREBENT J. Aquae Romanae. Recherches d’hydraulique romaine dans l’Est algérien.
  • Service des Antiquités d’Algérie, 1964, p. 247.
Categories: Villes et régions